D’une salle de résonnance vers une salle omnisport

Artikel toegevoegd op

Le sport c’est la santé ! C’est ce que dit en tout cas le dicton. Quoi de plus sympa que de taper une balle ou un volant ?

Mais souvent les salles de sport ont une architecture qui provoque de grandes réverbérations. Leur taille et l’utilisation de matériaux durs et lisses engendrent souvent des échos.

Bien sûr, l’acoustique ne doit pas être aussi bonne que dans un séjour ou dans un local de classe, mais le temps de réverbération est parfois si élevé qu’il est difficile de se détendre et d’avoir du bon temps en faisant du sport.

A Heverlee, près de Louvain, nous avons visité sur le campus de l’institut Salco,  cette superbe nouvelle salle de sport construite entièrement en métal. Les profs de gym se plaignaient qu’il était très difficile et fatigant de donner cours dans ce hall. De plus, l’école veut ouvrir ce superbe bâtiment aux clubs sportifs du coin. Des tests de réverbération ont donné des mesures dépassant amplement les 5 secondes. Imaginez donc que chaque bruit de ballon reste plus de 5 secondes dans l’espace !

Pour des salles de sport ou des piscines, on conseille un temps de réverbération de 2 secondes ou moins.

Le calcul du nombre nécessaire de mètres carrés d’absorption supplémentaire tient compte du temps de réverbération et du volume de la pièce. Dans ce cas-ci une moyenne de 5,2 secondes et 10140 m3.

En accord avec l’école, on décide de placer 546 m2 de matériau acoustique pour réduire ce temps de réverbération vers 2 secondes avec un écart accordé de maximum 0,4 seconde.

Comme il s’agit d’une très grande surface, nous avons opté de travailler avec des déflecteur suspendus (baffles). Ces éléments verticaux ont un panneau au milieu qui arrête le bruit ce qui double la surface d’absorption. Les toiles en polyester peuvent être imprimées en couleurs unies ou avec une photo (par exemple le logo Salco).

60 Baffles seront suspendus aux poutres en métal au plafond, après autorisation de l’architecte qui donne le feu vert quant au poids que le toit du hall peut supporter.

5 m2 de surface d’absorption par baffle (2,5 m2 x 2 face) => 300 m2 au plafond.

Le restant (246 m2) sera placé aux murs, entre les poutrelles, sous forme de dizaines de panneaux Rockfon VertiQ. Les panneaux muraux Rockfon VertiQ ont une toile de protection teintée (par exemple en gris clair) ce qui permet de les nettoyer et les rend plus résistants aux chocs.

Les travaux sont planifiés pendant le congé de carnaval pour ne pas gêner les activités scolaires. La hauteur importante du toit nous donne un réel challenge sportif et nécessite l’utilisation d’échafaudages et d’un nacelle.

Les travaux sont effectués comme demandés sur une semaine au bout de laquelle une nouvelle mesure du temps de réverbération est effectué. Résultat : 2,1 secondes, une énorme différence !