Les décibels nous font tourner la tête

Artikel toegevoegd op

Un décibel, une valeur relative

On dit souvent qu’au plus il y a des sources sonores dans un espace, au plus il y a de décibels produits.

Mais ce n’est pas tout à fait juste. Les décibels ne s’additionnent pas tout simplement. Le calcul des pressions sonores se fait sur base d’un algorithme.

Lorsqu’on additionne 2 sources sonores différentes, le résultat de l’addition ne dépassera jamais 3 dB le niveau du son le plus fort. Prenons par exemple une radio qui produit 63 dB et une télé allumée qui en produit 73 dB. Ensemble, ces 2 sources de bruit feront 73,4 dB.

Lorsqu’on additionne 2 sources sonores identiques (2 bruits comparables) le résultat ne dépassera jamais 6 dB au-dessus d’un des 2 bruits initiaux. Imaginons une personne dans une pièce qui a une discussion. Elle produit environs 60 décibels. Si une deuxième discussion a lieu dans cette pièce et que la deuxième personne parle environs au même niveau (60 décibels), on n’additionnera pas simplement 60+60 (120 décibels). Mais ensembles, les 2 personnes produiront 63 dB.

Si une troisième personne démarre une conversation à 60 dB, le résultat total sera de 64,8 dB.

Comme pour l’échelle de Richter qui mesure l’intensité des tremblements de terre, chaque augmentation sur l’échelle est exponentielle. A chaque fois que 10 dB se rajoutent, le niveau sonore augmente de 10 x.

Le seuil sonore nocif.

De façon générale on peut dire que les bruits en-dessous de 75 dB ne posent aucun problème.

Au-dessus de ce seuil, le temps d’exposition et le nombre de décibels produits influenceront les dégâts physiques encourus.

A chaque augmentation de 3 dB, la pression sur les tympans se verra doublée.

Si par exemple, on est exposé pendant plus de 4 heures à 85 dB, les premiers dégâts peuvent déjà avoir lieu.

Selon une étude des Mutualités Chrétiennes, on peut être exposé 4 heures seulement à un niveau sonore de 88 dB et 2 heures seulement à un niveau 91 dB. Une exposition à 85 dB serait sans danger pour un maximum de 8 heures.

D’autres données nous indiquent qu’un seuil de 80 dB est déjà nocif lorsque l’exposition est fort longue. Alors imaginons une crèche où le bruit produit dépasse souvent les 80 dB. Cette mauvaise acoustique peut nuire à la santé des enfants et des puériculteurs/trices !

Finalement, il y a lieu de signaler que chaque personne a une autre sensibilité au bruit, ce qui peut aussi influencer les dommages encourus. Cette sensibilité est comparable à l’effet des réverbérations dans une pièce. Certaines personnes y sont très sensibles, d’autres nettement moins.

L’importance d’une bonne absorption sonore

En acoustique spatiale, les mesures d’isolation sonore sont souvent prises en considération. Les bruits venant de l’extérieur sont probablement suffisamment isolés.

A l’intérieur d’un même espace par contre, l’exposition à des niveaux sonores élevés est régulièrement oubliée.

Une crèche, une classe en école gardienne, une cafétaria sont quelques exemples d’endroits où les dB font fureur.

L’installation de panneaux acoustiques auront un effet double. Ils diminueront les réflexions sonores et auront un effet important sur le niveau de bruit dans la pièce.

Le nombre de mètre carrés de panneaux d’absorption par rapport au volume de la pièce sera prépondérant pour obtenir un effet maximal. On peut en principe enlever jusqu’à 10 dB en installant suffisamment de panneaux sonores.

Tableau dB niveaux de pressions sonores (sources : MC, lichtbeeldgeluid)

Seuil de bruit audible = 10 dB

Silencieux
10 dB Une feuille qui tombe d’un arbre, un jour sans vent dans un bois calme, une respiration normale
20 dB Salle de lecture dans une bibliothèque, studio radio, bruit des feuilles dans un arbre, chuchotement à une distance de 1,5 m
30 dB Chuchotement proche, aiguilles d’une horloge, studio d’enregistrement

Moyen
40 dB Pièce calme (chambre, séjour), bureau calme, quartier paisible, oiseaux lors du lever de soleil, moustique, discussions à voix basse sur les bancs d’école
50 dB La pluie, trafic autoroutier léger à 30 m, frigidaire
55 dB Percolateur, brosse-à-dents électrique
60 dB Conversation normale, gsm, air conditionné, jeu sur un piano, F16 à 6000m d’altitude
70 dB Salle de sport, aspirateur et autres appareils ménagers, trafic sur une autoroute, bureau animé, télé à un niveau élevé, auto à 15 m de distance, chant fortissimo

Très fort, possibilité de dégâts
75 dB Rasoir électrique, sèche-cheveu, mixer, moulin à café, bruits de la ville, restaurant bondé, avion de chasse à 3000m d’altitude.
80 dB Route fort pratiquée, alarme d’un réveil, classe chahutée, passage d’un train, trafic dense à 15 m de distance, chasse d’eau, sonnette porte d’entrée, sifflement d’une bouilloire, machine à coudre motorisée, petites machines de bricolage, outils pneumatiques à 15 m, orchestre de musique de chambre, guitare classique à faible distance
85 dB Scie mécanique, mixer de la glace, robot cuisine, iPod, cris, F16 à 1500m d’altitude, bruit d’un avion de chasse traversant le mur du son

Dérangeant, risque de dégâts
90 dB Poids lourd à 15m, bulldozer à 15m, trafic en heure de pointe, hurlement d’un enfant, passage d’une moto, petit compresseur à air, discothèque, concert pop, iPod volume bas, encouragement lors d’une activité sportive plutôt calme (par ex. match de tennis)
95 dB Perceuse électrique, rouler sur une autoroute en décapotable, violon-flûte-trombone à proximité, F16 à 600 m d’altitude.
100 dB Camion de ramassage poubelles, regarder un feu d’artifice (à distance), machine de production (usine) , classe de menuiserie, discothèque, iPod volume moyen, cinéma
105 dB Métro, luna-park, tondeuse, tronçonneuse, souffleur de feuilles
110 dB Discothèque, iPod et mp3 sur le niveau maximum, une house-party, crier dans l’oreille de quelqu’un, un bébé hurlant, le grincement des roues de métro.

Douloureux, nocif
120 dB iPod modifié pour jouer plus fort, soirée dansante sous chapiteau, concert rock, claxonner à 1m, sirène d’une ambulance, football dans un stade, local de classe avec des enfants criant
130 dB Concert rock, passage forte dans un concert classique, festival, tonnerre, alarme aérienne
140 dB Décollage d’un avion à 50m, autoradio sur volume maximal, discothèque avec musique sur volume maximal.
170 dB Arme à feu, sirène, avion de chasse à moins de 600 m d’altitude, feu d’artifice à courte distance